Identifiez-vous | Mot de passe oublié ?

Effets des rayonnements ionisants : les risques non cancéreux

Code

Aperçu
EMAIL CODE

Aperçu

Podcast N°30

En compagnie de Sophie JACOB, épidémiologiste à l'IRSN, et Olivier LAIREZ, cardiologue au Centre Hospitalier Universitaire de
Toulouse.

Nous connaissons bien les effets précoces des rayonnements ionisants après une irradiation aiguë. Nous avons aussi observé depuis longtemps la plupart des effets tardifs de ces rayons sur les tissus sains, comme les brûlures et les lésions cutanées qui ont été rapportées dès les premières découvertes des RI. Les troubles de la fertilité en cas d’irradiation des cellules germinales, l’opacification du cristallin, la radiosensibilité particulière de certains tissus profonds comme les poumons, la thyroïde ou l’intestin, sont des phénomènes connus et étudiés. Tous ces effets sont proportionnels à la dose reçue, et beaucoup des lésions induites par les RI interviennent à forte dose et pour des seuils de dose bien identifiés.

Mais nous allons le découvrir ensemble, nos connaissances sur certains de ces risques ont beaucoup évolué. C’est particulièrement vrai pour la cataracte et les effets cardiovasculaires, pour lesquels les seuils en dessous desquels les rayonnements peuvent avoir des conséquences ont été revus à la baisse.


Publié le

Document audio hébergé sur Libcast   |   La radioprotection en question